• Europe (€)
  • Grande-Bretagne (£)
Le cholestérol : bon ou mauvais ?

Le cholestérol : bon ou mauvais ?

Nutriments. 20.01.2020

Indispensable au bon fonctionnement de votre organisme, le cholestérol est un lipide très controversé : bon ou mauvais pour la santé ?

En France, le cholestérol serait à l’origine d’un infarctus sur 2 et 20 % de l’hypercholestérolémie chez les adultes.

Le cholestérol, c’est quoi ? Dans quels aliments le trouve-t-on ? Quelle est la quantité journalière recommandée et comment faire pour ne pas avoir un taux trop élevé ?

Le cholestérol, qu’est-ce que c’est ?

Le cholestérol est un lipide qui appartient à la famille des stérols. Cette famille joue plusieurs rôles dans votre organisme comme par exemple le maintien de la structure et des fonctions des membranes cellulaires.

Votre corps est capable de produire lui-même du cholestérol. En effet, 2/3 sera synthétisé par le foie tandis que le reste sera apporté par l’alimentation.

Le cholestérol n’étant pas soluble dans le sang, il existe 2 protéines qui sont responsables de son transport : les lipoprotéines à faible densité (LDL) et les lipoprotéines à haute densité (HDL).

Le cholestérol se régule lui-même à 3 niveaux dans le corps :

  • soit le cholestérol présent dans les cellules bloque ses propres précepteurs, ce qui empêche l’entrée du nouveau cholestérol.
  • soit le cholestérol inhibe l’activité d’une enzyme responsable de la synthèse de cholestérol.
  • soit le cholestérol stimule le stockage de cholestérol dans les cellules.

Les lipoprotéines à faible densité (LDL).

Cette protéine permet le transport du cholestérol dans le sang vers les cellules de l’organisme.

Si le taux de LDL est trop important, il peut favoriser le dépôt de cholestérol sur les parois des artères, ce qui peut les boucher avec accumulation. C’est ce qu’on appelle de l’athérosclérose, qui augmente fortement le risque de maladies cardiovasculaires. C’est pour cela que le LDL-cholestérol aussi appelé le « mauvais » cholestérol.

Les lipoprotéines à haute densité (HDL).

Les HDL vont décharger les cellules (et les artères) du cholestérol et le ramener au foie, où il pourra être éliminé par la bile. On l’appelle donc le « bon » cholestérol.

Le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?

Il existe d’autres transporteurs comme les VLDL (lipoprotéines à très faible densité) qui permettent le transport des triglycérides dans le sang, ou les chylomicrons qui transportent les lipodes de l’intestin vers les tissus.

Le rôle du cholestérol dans l’organisme.

Le cholestérol joue plusieurs rôles dans le fonctionnement de l’organisme.

Le cholestérol joue un rôle dans la production de sels biliaires, constituants de la bile qui participent à la digestion des graisses alimentaires et facilitent leur absorption.

Il existe un lien entre la nutrition et la reproduction. En effet, le cholestérol contribue à la production d’hormones sexuelles et de corticoïdes. Les hormones sexuelles sont :

  • la progestérone : hormone féminine qui prépare l’utérus à une grossesse.
  • l’oestrogène : hormone féminine qui assure la formation et le fonctionnement des organes génitaux.
  • la testostérone : hormone mâle qui stimule le développement des organes génitaux.

Le cholestérol permet aussi la libération des neuro-transmetteurs et donc la propagation de l’influx nerveux.

C’est aussi un composant majeur des membranes cellulaires. Il contribue à leur stabilité et au maintien de leurs structures en s’intercalant entre les phospholipides (lipides).

Où le trouver dans notre alimentation ?

Le cholestérol est présent dans les aliments d’origine animale.

Teneurs en cholestérol pour 100 grammes.

Poulet cuit 563 mg
Oeuf 400 mg
Foie gras 380 mg
Beurre 250 mg
Crème fraîche 110 mg
Crustacé et coquillage 100 mg
Charcuterie 100 mg
Fromage 80 mg
Viande 70 mg
Poisson 50 mg
Fromage frais 50 mg

Les repas Feed., sont vegan, sans gluten, sans lactose et sans OGM. 

Quelles sont les conséquences d’une surconsommation de cholestérol ?

Lorsque vous accumulez trop de cholestérol dans vos artères, elles vont se boucher. À long terme, il provoque une augmentation des risques d’infarctus ou d’accident cardiovasculaire (AVC).

Comment détecter un excès de cholestérol ?

Il est facile de détecter de l’hypercholestérolémie avec une prise de sang.

Valeurs normales
Taux de cholestérol total < 2 g/L
Taux de LDL-cholestérol < 1,6 g/L
Taux de HDL-cholestérol > 0,4 g/L
Taux de triglycérides < 1,5 g/L

Si vos taux ne correspondent pas aux valeurs normales, il est recommandé d’aller voir votre médecin traitant.

Comment diminuer votre taux de cholestérol ?

La façon la plus efficace de réduire son taux de cholestérol est de limiter la consommation d’aliments en contenant le plus et de pratiquer une activité physique régulière.

Lorsque vous souffrez d’hypercholestérolémie, il faut donc limiter la prise d’aliments source de graisses animales et favoriser ceux d’origine végétale.

En effet, il est démontré qu’une activité physique régulière favorise une baisse du LDL-cholestérol et une augmentation du HDL-cholestérol.

Il existe des mesures préventives comme le fait de ne pas fumer, de suivre une alimentation variée et équilibrée, de pratiquer une activité physique régulière et de consommer de l’alcool avec modération.

En résume

En résume

Le cholestérol est un lipide indispensable au bon fonctionnement de l’organisme et qui joue plusieurs rôles surtout au niveau des membranes cellulaires mais aussi dans la reproduction en permettant la production des hormones sexuelles. Il est transporté dans le sang grâce à deux protéines : le HDL et le LDL.

Le cholestérol est principalement présent dans les aliments contenant des graisses animales.

Un excès de cholestérol sanguin (hypercholestérolémie) est un facteur de risque des maladies cardiovasculaires.

Il existe plusieurs mesures préventives pour diminuer son taux de cholestérol.