Nutrition

Tout savoir sur le régime paléo

Feuilles
  • 25/09/2019
Noix de coco

De plus en plus de régimes se sont popularisés ces dernières années : le régime vegan, le jeûne intermittent, le régime végétarien, le régime cétogène ou encore le régime paléo pour ne citer qu’eux. Il peut être difficile d’avoir une vision claire de ce que représente chacun d’entre eux.

Bien que tous ces régimes consistent à manger différemment de ce que nous avons l’habitude, il en existe un qui promeut un retour aux sources de notre alimentation : le régime paléolithique.

Mais en quoi consiste ce régime ? Quels sont les aliments autorisés et interdits et surtout est-il dangereux pour votre santé sur le long terme ?

Le régime paléolithique dit « paléo » est un régime alimentaire qui se base sur le principe de « chasseurs-pêcheurs-cueilleurs ». C’est-à-dire qu’il consiste à manger uniquement des aliments que les hommes vivants à l’époque du paléolithique auraient pu consommer.

Le but de ce régime est d’adopter l’alimentation de nos ancêtres pour, en théorie, respecter les besoins physiologiques de notre organisme et l’aider à fonctionner de manière optimale.

D’après les adeptes du régime paléo, nos gènes n’ont pas évolué depuis la période paléolithique et notre corps aurait donc besoin d’une alimentation aussi « brute » que possible.

Dans ce contexte, ils préconisent l’abandon des aliments qui ont besoin d’un minimum de transformation issue de l’agriculture et de l’industrie agro-alimentaire.

Les aliments autorisés dans le régime paléo

L’alimentation paléolithique se base principalement sur les produits d’origine animale et la consommation de fruits et légumes.
Les aliments autorisés sont :

– les viandes de préférence maigres issues d’animaux nourris à l’herbe

– les poissons et les fruits de mer

– les oeufs

– les fruits et les légumes

– les noix

– les baies

– les huiles végétales non transformées

Il est spécifié que les animaux doivent être nourris à l’herbe car la présence de céréales dans leur alimentation signifierait que l’Homme en consomme aussi indirectement, ce qui n’est pas acceptable dans ce mode alimentaire.

En effet, les céréales seraient trop inflammatoires et la hausse de la glycémie due leur consommation serait trop importante.

De plus, les tissus musculaires des animaux nourris à base d’herbe seraient plus riches en oméga 3 que ceux des animaux consommant des céréales et dont la chaire contiendrait principalement des oméga 6.

Les aliments interdits dans le régime paléo

Les aliments interdits sont tous ceux qui sont issus de la maîtrise de l’agriculture ainsi que de l’industrie agro-alimentaire, c’est-à-dire :

– les céréales

– les légumineuses

– les huiles végétales

– les produits laitiers

– les produits transformés

– l’alcool et le café

– les sucres raffinés

Le régime paléo est donc un régime naturellement sans gluten.

TOUT SAVOIR SUR LE GLUTENTOUT SAVOIR SUR LE GLUTEN

Avec le régime paléo, une grande partie de votre alimentation est consacré aux fruits et légumes. Or, ces derniers sont indispensables pour être en bonne santé.

D’un point de vue santé, le régime paléo jouerait un rôle dans la prévention de plusieurs maladies telles que les maladies cardiovasculaires (conséquences d’une alimentation trop riche en oméga 3 et en huiles végétales pressées à froid) mais aussi l’obésité et de diabète. L’adoption de cette alimentation soulagerait aussi certaines maladies auto-immunes telles que la maladie coeliaque ou l’arthrite rhumatoïde.

De plus, suivre les principes du régime paléo aiderait, selon les utilisateurs, à une perte de poids plus facile, à une diminution de la masse graisseuse ainsi qu’à de meilleures performances physiques, intellectuelles et à un regain d’énergie. Cependant, aucune étude n’a démontré ces bénéfices ; il s’agit là uniquement de témoignages de personnes suivant ce régime.

L’inconvénient premier de ce régime est l’isolement social. Il est, en effet, très difficile de suivre une telle alimentation dans notre société actuelle.

De plus, le régime paléo peut être déficient ou pauvre en certains vitamines et minéraux tels que la vitamine D et le calcium. Vous pourriez donc souffrir de carences nutritionnelles si vous ne suivez pas une supplémentation adéquate. Des apports insuffisants de ces deux éléments peut par exemple conduire à de l’ostéoporose chez l’adulte.

Chez Feed., les produits contiennent des vitamines et minéraux tels que la vitamine D et le calcium.

TOUT SAVOIR SUR LE CALCIUMTOUT SAVOIR SUR LE CALCIUM

Il est aussi important de notifier que notre connaissance actuelle sur l’environnement et l’alimentation préhistorique n’est pas totale. Il est donc impossible d’assurer qu’adopter le régime paléo aujourd’hui revient exactement à la même chose que lorsque nos ancêtres s’alimentaient.

Il est fortement déconseillé aux enfants et aux adolescents en croissance de suivre un régime si restrictif. Cela pourrait avoir des effets néfastes et irréversibles sur leur santé.

Y a-t-il des risques à adopter le régime paléo ?

Avant de suivre n’importe quel régime, il faut se renseigner, en parler à un professionnel de la santé comme un(e) diététicien(ne) ou votre médecin généraliste.

Lorsque vous suivez un régime qui prône l’exclusion d’une certaine famille d’aliment, il faut être conscient des carences que cela peut engendrer et vous adapter en conséquence en prenant les supplémentations adéquates.

Qui plus est, le régime paléo est particulièrement restrictif, ce qui peut engendrer de la frustration.

D’autre part plusieurs études ont démontré qu’il existe des risques sur la santé liés à une consommation excessive de produits animaux comme la viande rouge.

Le régime paléo est-il adapté pour les sportifs ?

D’après les adeptes de ce régime, il pourrait être adapté à la pratique sportive. En effet, grâce à une réduction du temps de récupération et à un regain d’énergie ressenti, le régime paléo serait en adéquation totale avec le mode de vie des sportifs.

Bien que ces éléments soient basés sur le ressenti des pratiquants de ce régime, il est scientifiquement prouvé que le régime paléo est riche en oméga 3. Cet aspect est réellement bénéfique pour les sportifs car les oméga 3 permettent de limiter les phénomènes d’inflammation.

EN SAVOIR PLUS SUR LES OMÉGA 3EN SAVOIR PLUS SUR LES OMÉGA 3

Cependant, la diminution drastique de la ration glucidique associée au régime paléo pourrait être contradictoire avec une activité physique intense et/ou de moyenne à longue durée.

Une perte de poids est-elle possible grâce au régime paléo ?

Il est important de rappeler qu’une perte de poids est possible quel que soit le régime que vous suivez. L’important étant d’être dans une situation de déficit calorique.

Ceci étant dit, le régime paléo pourrait faciliter une perte de poids car il requiert l’abandon des féculents et une consommation plus importante de fibres et de protéines. Ces derniers étant des nutriments qui vous apportent une sensation rapide et durable.

Concernant les oléagineux, ils peuvent être très riches en énergie ce qui peut être un frein à une perte de poids si vous en consommez en excès. Tout est une question de quantité.

Attention, si vous arrêtez subitement de suivre ce régime, il est possible que vous repreniez le poids que vous avez perdu, c’est ce qu’on appelle l’effet yoyo.

EN SAVOIR PLUS SUR L’EFFET YOYOEN SAVOIR PLUS SUR L’EFFET YOYO

RÉSUMÉ

Le régime paléolithique c’est :
– beaucoup de protéines animales
– des oméga 3 et des oméga 9
– pas de glucides complexes (à ce niveau-là, il s’apparente au régime” low carb”)
– des fibres qui viennent exclusivement des fruits et des légumes.

Il est conseillé de demander conseil à votre médecin traitant avant de suivre un régime si restrictif et d’être suivi médicalement pour éviter toutes carences nutritionnelles.

Choisissez votre langue
Choisissez votre langue Choisissez votre langue