Communauté

Les bienfaits de la sieste

Feuilles
  • 21/06/2019
Noix de coco

À une époque où tout s’accélère, la récupération, et plus précisément le sommeil, doit devenir une priorité. Mais, il est parfois difficile d’accumuler 7 à 9 heures de sommeil chaque jour.

La fatigue et le manque de sommeil sont devenus la norme pour de nombreuses personnes. Malheureusement, il existe un lien avéré entre le manque de sommeil et de nombreux problèmes tels que l’affaiblissement du système immunitaire, le gain de poids, une augmentation des risques d’accident vasculaire cérébral, de diabète, une baisse de la libido et d’autres effets indésirables.

Mais alors comment vivre cette vie si remplie sans pour autant mettre en danger notre santé ? C’est là qu’intervient la sieste.

Il en existe deux types :

– Siestes compensatrices : elles ont pour objectif de rattraper les heures de sommeil qui vous manquent. En durant plus de 30 minutes, elles entraînent l’entrée de l’organisme dans une phase de sommeil profond. De ce fait, elles provoquent un état de somnolence lors du réveil et ne sont pas optimales pour une pratique dans la journée (au bureau par exemple).

– Siestes ressourçantes : elles ont pour objectif de recharger les batteries en énergie. De courte durée (20 minutes en général), elles permettent de maintenir le siesteur dans un cycle de sommeil léger, ne provoquant donc pas d’inertie du sommeil. Vous serez en pleine forme dès votre réveil !

Véritable outil de productivité, de bien-être et même de santé, la sieste présente de nombreux bienfaits pour ceux qui savent comment la pratiquer au mieux.

D’après une étude du King’s College of London, il existe un lien direct entre la prise de poids et le manque de sommeil. En effet, les personnes le moins à l’écoute de leurs besoins en sommeil, consommeraient jusqu’à 385 calories de plus par jour que les personnes sachant se reposer. Cet apport calorique supplémentaire associé à l’absence d’une activité physique (dû à la fatigue) sont des facteurs de prise de poids.

La pratique régulière de la sieste permettrait aussi de diminuer jusqu’à 30% les risques d’accidents cardiaques et l’apparition de maladies cardiovasculaires. En effet, la sieste permet de réduire le stress et la tension, qui sont les plus importants facteurs déclencheurs de ces pathologies.

TESTER FEED. AVEC LE PACK DÉCOUVERTETESTER FEED. AVEC LE PACK DÉCOUVERTE

Grâce à ses propriétés réparatrices et de restructuration des neurones, la pratique de la sieste est un facteur clé pour éviter les dépressions et les burnout.

D’après Brice Farault, qui figure parmi les auteurs d’une étude publiée dans le Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism, « une sieste de seulement 30 minutes peut inverser l’impact hormonal d’une mauvaise nuit ». En effet, cette étude a démontré que la pratique de la sieste rétablit les niveaux d’hormones et de protéines permettant de combattre le stress.

C’est bien connu, un cerveau stressé ou fatigué est rarement productif. Boostez donc votre cerveau et optimisez vos capacités de travail en siestant régulièrement.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le nombre de personnes ayant besoin de moins de 5 heures de sommeil par nuit est si bas, que si il était arrondi, il serait ramené à zéro. (D’après le professeur Vicki Culpin).

Même si les besoins idéaux en terme de sommeil varient les individus, la fondation nationale du sommeil affirme que la majorité des adultes ont besoin de 7 à 9 heures de sommeil par jour.

 

Si la sieste et le sommeil en général sont indispensables à une efficacité cognitive optimale au quotidien, ce sont aussi les meilleurs amis du sportif. Vous le savez déjà, la récupération est un aspect crucial de la performance athlétique.

Faciliter l’apprentissage de nouvelles capacités physiques

Des études ont démontré que la pratique de siestes courtes améliorerait les capacités de la mémoire motrice (mémoire des gestes et des mouvements). Pour les sportifs, cette mémoire est particulièrement importante lorsqu’il s’agit d’apprendre de nouveaux mouvements ou de raffiner leur technique.

Réduire la sécrétion des hormones de stress

Il a été prouvé que le recours à la sieste permettait de limiter la sécrétion d’hormones de stress chez les sportifs. En effet, les études montrent une augmentation de la libération de cortisol chez les sujets en manque de sommeil. La pratique d’une sieste permet donc un retour à la normale des perturbations immunitaires survenues suite à ce manque de sommeil.

Préserver les niveaux de testostérone

Si la sieste limite la production d’hormones de stress, elle peut alors devenir un outil de taille pour favoriser l’anabolisme musculaire des sportifs.

En effet, en limitant les niveaux d’hormones de stress (comme le cortisol), la sieste joue un rôle essentiel dans la préservation des niveaux de testostérone. En effet, le cortisol joue le rôle opposé de la testostérone pour le muscle : alors que ce dernier favorise l’anabolisme musculaire, c’est-à-dire la construction du muscle, le cortisol le diminue !

 

Pour résumer, plus vous êtes stressé, plus vos niveaux de cortisol sont élevés et donc plus votre capacité à construire du muscle sera limitée au vu de vos niveaux abaissés en testostérone.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Plus vous êtes stressé, plus il vous sera difficile de construire du muscle mais aussi de perdre de la graisse. Et ce, même si vous pratiquez une activité physique !

En effet, le cortisol renforce les effets des oestrogènes dans l’organisme. Se faisant, il vous sera plus difficile de perdre du gras.

Dans ce contexte, n’hésitez pas à siester régulièrement pour maximiser la construction de vos muscles et améliorer vos performances sportives.

À RETENIR

Il a été prouvé que la sieste participait à notre bien-être, à notre santé, à notre productivité et à l’atteindre de nos objectifs sportifs.Mais que faites-vous encore là ? C’est l’heure de la sieste.

Choisissez votre langue
Choisissez votre langue Choisissez votre langue